Lorsque l’on veut perdre du poids, il est utile de s’interroger sur :

– Les erreurs qui font prendre du poids

– Et celles qui empêchent d’en perdre

Savez-vous par exemple que certaines carences en minéraux nous font trop manger ou nuisent à la gestion de notre poids !

Mais comprenons avant tout leurs rôles :

Les minéraux et oligoéléments sont des substances minérales naturellement formées présentes en très faibles quantités dans le corps :

🌱 moins de 0.01% du poids du corps pour les minéraux

🌱 0,001% pour les oligo-éléments

Bien qu’en quantités limitées mais constantes dans l’organisme, ils ont des rôles ultra importants à jouer comme dans la composition de tous les tissus du corps, les os, les dents, les ongles mais aussi le sang et les muscles. Ainsi que dans le fonctionnement de l’organisme  (enzymes, hormonesneurotransmetteurs,…).

Il y a :

De nombreuses recommandations sont données par les autorités sur le plan nutritionnel (voir tableau en bas de page), mais il s’avère qu’un grand nombre de personnes sont en carences et risque de déficit en certains minéraux et oligo-éléments.

Revenons à ceux concernant le poids. Et s’il fallait donc entreprendre un rééquilibrage alimentaire personnalisé qui tienne compte également de nos minéraux et oligoéléments ? Et aller chercher les aliments qui vont combler ces carences… et peut-être nous alléger

Zoomons sur quelques minéraux et oligo mais pas des moindres 

🍃Une carence en zinc peut entrainer fatigue, résistance à l’amincissement et augmentation de l’appétit. Et ce minéral intervient dans plus de 200 réactions enzymatiques, notamment la synthèse de l’ADN et très important pour l’immunité avec l’hiver qui arrive !!.

🍃 Une carenceen iode à tendance à ralentir notre thyroïde entraînant un métabolisme plus lent qui empêche de brûler efficacement les graisses. … La carence en iode est une cause majeure de dysfonction thyroïdienne et plus d’une personne sur deux sont déficientes en ce minéral. L’iode intervient dans le métabolisme de l’eau et des graisses. Il faut juste en consommer un peu quotidiennement.

🍃 Vous vous jetez sur le chocolat, les gâteaux ? c’est peut-être pour atténuer les angoisses et le stress, et c’est pourquoi le Magnésium associé au Lithium peuvent être utiles. Un manque de magnésium entraine une moins bonne réponse au stress, une mauvaise régulation de la glycémie ainsi qu’un ralentissement du métabolisme. Le corps brûle moins de calories pour trouver de l’énergie, ce qui risque de mener ou mène déjà vers la prise de poids. L’organisme ne peut pas le fabriquer, ni le stocker. Il faut donc veiller à un apport constant.

🍃 Une carence en fer et c’est la fatigue assurée, avec souvent une augmentation de l’appétit, et en prime une résistance à l’amincissement !  Bon à savoir : L’absorption du fer est meilleure avec un apport de vitamine C

🍃 Le chrome pour stimuler l’action de l’insuline et réguler l’appétit.  En association avec le zinc pour contrôler l’insuline et mieux assimiler les sucres. Pour faire court, notre appétitest le reflet de notre glycémie : plus nos apports en glucides sont élevés et plus la sécrétion d’insuline sera importante afin de faire rapidement redescendre la glycémie. Or, plus la chute du taux de glucose dans le sang est rapide et importante, plus le risque de provoquer cette fois-ci une hypoglycémie, dite « réactionnelle », est élevé ! Et cela est bien connu pour stimuler la faim et mener à des fringales et grignotages intempestifs favorables à la prise de poids.

Sans compter que le chrome est aussi associé à une diminution du taux de cholestérol total, des triglycérides et à une augmentation du HDL-cholestérol, dit « bon cholestérol ». Certaines études indiquent par ailleurs qu’une supplémentation en chrome réduit la fabrication de tissu graisseux et modifie la composition corporelle dans le sens d’une diminution de la masse grasse par rapport à la masse maigre.

Quelques idées d’aliments pour combler les carences qui vous concernent liste non exhaustive

  • DES SOURCE DE ZINC : Le zinc est abondant dans une alimentation variée et se trouve essentiellement dans les aliments riches en protéines. En voici quelques uns :

– Parmi les plus riches en en zinc, les huitres, la langouste, les shiitakes séchés, (et oui les champignons sont soures de protéines !)
Facile à cuisiner,  avant de les ajouter à vos préparations vous les réhydratez, 15 minutes dans l’eau tiède puis 10 minutes dans l’eau bouillante pour les jeter en garniture ou encore dans vos soupes, ça donne beaucoup de goût.

Les lentilles : une bonne source de zinc pour les végétariens, avec 5,5 mg pour 100 g. , plus que le bœuf haché avec 4,12 mg par 100 g ! Tellement facile de consommer les lentilles en salade, en purée, ou en soupe   tout simplement !

Bon à savoir : Si vous les préparez vous-même, ne pas oublier de faire tremper les légumineuses la veille pour favoriser la digestion.

– Petites mines d’or, les graines de courge : festives, elles s’invitent dans les préparations salées et sucrées pour assurer un apport suffisant. C’est la saison ! Grillées au four ou à la poêle, en apéritif ou encore dans une salade composée, le germe de blé est une bonne source de zinc avec 16,7 mg pour 100 g mais il contient du gluten

– Sans oublier le tofu, les légumes à feuilles vertes, graines de sésame à saupoudrer sur les plats, les amandes et céréales complètes.

– Enfin le foie de veau, mais attention à sa provenance.

 

  • DES SOURCES D’IODE : Elles sont principalement issues des produits d’origine marine, surtout la morue et l’aiglefin, crustacés, mollusques, et bien sûr les algues, la salicorne… Essayer aussi d’apporter des algues en paillettes (type algues du pêcheur) sur les légumes ou dans les crudités, ce sont de bonnes sources de protéines  riches en iode et  très reboostantes.  Mais aussi les yaourts, les haricots blancs, les fèves de soja, les œufs, le pain de seigle, la betterave, et très peu dans l’ananas. Les fromages ne sont pas en reste. Mais avoir en tête que la teneur en iode des produits laitiers varie en fonction de la richesse du sol en iode pour les animaux. Sans oublier le sel (l’iode est ajouté sous forme de iodure de potassium), les aliments raffinés en sont dépourvus, et l’iodation de l’eau. Attention toutefois aux types de sel comme « la baleine », opter pour du sel de Guérande, de la fleur de sel…

 

  • DES SOURCE DE MAGNESIUM : Le corps ne produit pas de magnésium mais il en perd en fonction de l’activité physique, de la transpiration, du stress… A chaque âge et contexte correspondent des besoins spécifiques. Les aliments les plus riches en magnésium sont le cacao en poudre et le chocolat 80 %, les amandes, les graines de courge, tournesol et de sésame, les noix, noix du Brésil, les lentilles et pois cassés, les haricots noirs ou blancs, les fruits de mer, le germe de blé, certaines eaux minérales…

 

  • DES SOURCE DE FER : Son absorption est souvent limitée avec une consommation élevée de calcium, d’excitants (café, thé) ..

Et très souvent en carence suite à un régime trop restrictif ou déséquilibré.

On trouve du fer dans le jaune d’oeuf, légumes secs, amandes, betteraves, cacao, céréales complètes, coquillages, poissons, volailles…Meilleure absorption du fer si apport de vitamine C.

 

  • DES SOURCE DE CHROME: La quantité de chrome présente dans le corps décroît avec l’âge. La consommation de sucre et de farine raffinés a tendance à accélérer cette disparition.

On en trouve dans les algues, céréales complètes, germe de blé, levure de bière, fruits de mer, huîtres,   noix, brocolis, haricots verts, épinards, asperges, noix, pomme de terre, le thym, jaune d’œuf, foie de veau .

Bon à savoir :  Le raffinage et l’agriculture intensive diminuent considérablement la teneur en chrome.

 

Santé = Diversification !

Comme vous le constatez, il s’agit donc par rapport à votre assiette de tenir compte de ces carences potentielles, de vos besoins et d’établir un  rééquilibrage alimentaire qui portera en plus sur votre contexte et vos goûts personnels.

Finalement la santé et la gestion du poids passent aussi par la diversification des aliments.

Si mieux manger et bouger plus constitue les 2 fondations d’une bonne gestion du poids,  il n’en reste pas moins que deux autres piliers sont fondamentaux et trop souvent laissés pour compte :

– l’apaisement du mental

– Le rééquilibrage du terrain*

C’est en cela  que l’aide d’un naturopathe vous sera d’un soutien précieux au-delà de votre accompagnement sur le réequilibrage alimentaire personnalisé. N’hésitez pas à me faire part de vos troubles ou à me poser votre question

Par ailleurs, vous pouvez réaliser un bilan OLIGOSCAN qui permet d’établir un bilan minéral en temps réel en détectant carences et excès en minéraux et oligo-éléments, ainsi que la présence de métaux lourds dans l’organisme

*  Terrain :   Il tient compte de plusieurs facteurs

  • La constitution, soit l’hérédité qui nous est transmis à la naissance c’est « l’inné », notre culture, nos mœurs qui nous sont transmis depuis des centaines d’années.
  • La structure pathologique appelée plus couramment le «  tempérament » et qui indique l’état de la personne, prévient des forces et des fragilités pour les différents organes, tout cela influençant grandement le comportement à la fois physiologique et psychlogiques.
  • La toxémie qui révèle le niveau d’encrassement des liquides organiques par les toxines de l’intérieur comme de l’extérieur
%d blogueurs aiment cette page :